Biographies

Louis Timagène Houat

Auteures: Angélica A. Silva de Almeida/Débora Penaqui Barbosa

Allan Kardec a écrit une lettre à M. Houat, disant qu’il était allé le voir pour payer ses services médicaux, mais que parce qu’il avait déménagé de Paris à Pau, il ne pouvait pas le trouver. (1)

M. Houat, médecin et écrivain, est né le 12 août 1809 sur l’île Bourbon (aujourd’hui appelée Réunion), un territoire d’outre-mer Français à l’ouest de l’océan Indien. (2, 3, 4) Il était neveu de Jean Baptiste Lislet-Geoffroy (1755-1836), un éminent cartographe et météorologue, considéré comme le premier météorologue de l’océan Indien. Lislet-Geoffroy, fils d’un ancien esclave, fut la première personne d’origine africaine à être élue membre correspondante de l’Académie des sciences de Paris en 1786. (5, 6)

Il était médecin et militant important dans la lutte pour l’abolition de l’esclavage, considéré par beaucoup d’une grande capacité argumentative (7). En décembre 1835, M. Houat est arrêté pour incitation à une rébellion d’esclaves. Après vingt et un jours de procès, il fut condamné à l’expulsion le 3 août 1836 et fut détenu en prison jusqu’à la décision du lieu d’expulsion :

« Le procureur général expose que, par arrêt de la chambre d’accusation, il a été déclaré qu’il y avait lieu d’accuser Timagène Houat, et quinze autres individus de couleur, dont un esclave, comme auteurs ou complices d’un complot ayant pour but d’exciter la guerre civile, en portant les habitants à s’armer les uns contre les autres, dans la vue de s’emparer du pays et d’en chasser une partie de la population, complot suivi d’actes commencés pour en préparer l’exécution (…). » (8).

En mai 1837, suite à une loi d’amnistie accordée par le roi Louis Philippe qui s’étendrait à toutes les colonies, il aurait dû être libéré avec les autres accusés dans le procès, ce qui n’a pas eu lieu. Un décret du gouverneur de l’île Bourbon, le 20 octobre, leur accordait à tous la liberté, mais ordonnait l’interdiction de résidence dans un lieu où ils étaient considérés comme dangereux. Ainsi, il a été envoyé en France. (3,8)

M. Houat était correspondant sur l’île Bourbon de « La Revue des Colonies », une publication en faveur de l’abolition de l’esclavage, fondée par Cyrille-Charles-Auguste Bissette, homme politique et fondateur du Club des Amis des Noirs, et a été le premier journal abolitionniste Français destiné aux Noirs. (9, 10, 11) En attendant son jugement, il a écrit la Lettre d’un prévenu dans l’affaire de l’île Bourbon et l’a envoyée à la Revue en détaillant les conditions de sa détention. La lettre fut publiée en septembre 1836. (12)

Entre la fin de 1836 et le milieu de 1837, Cyrille Bissette publia plusieurs encarts sur le procès impliquant M. Houat dans la Revue des Colonies (13, 14, 15, 16, 17, 18)

En 1838, peu après son exil politique, il publie en vers le livre Un proscrit de l’île de Bourbon à Paris, racontant son histoire.

« L’auteur de ces quatre petites pièces de poésie est un de ces jeunes hommes de couleur qui, victimes d’un inique arrêt de la Cour d’assises de l’Île Bourbon, ont été, les uns condamnés à la déportation, les autres à la détention, sous le spécieux prétexte de complot contre la vie ou la propriété des colons. » (18)

Six ans plus tard, en 1844, il publie le célèbre roman Les Marrons (surnom attribué aux esclaves en fuite) dont le but était de montrer la condition des esclaves et le traitement imposé aux populations noires de l’Empire Français. Il semble que le livre ait été inspiré du roman Bug-Jargal de Victor Hugo, publié en 1826 (qui parle de l’insurrection des esclaves en Haïti, connue sous le nom de la « Révolution noire »), et du livre Georges d’Alexandre Dumas, qui explore aussi le thème racial. (2, 7, 19, 20) En 2011, Les Marrons a été réédité par L’Arbre Vengeur, une maison d’édition de Bordeaux.

Il n’a pas été possible d’identifier quand M. Houat a adhéré au spiritisme. Toutefois, le sociologue et historien Raoul Lucas a localisé Liliane Houat, l’arrière-petite-fille de M. Houat, qui a relaté son amitié avec l’écrivain Victor Hugo, qui avait des liens avec la nouvelle doctrine française et aurait pu l’influencer à cet égard. (7, 21, 22) Elle a déclaré :

« Mon père me parlait, parfois, de son ancêtre qu’il appelait le docteur noir, ami de Victor Hugo, défenseur des esclaves et exilé à La Réunion. » (7).

Il publie en 1866 le livre Études et Séances Spirites : morale, philosophie, médecine, psychologie, sur le thème spirite. (23) Dans le livre Catalogue raisonné des ouvrages pouvant servir à fonder une Bibliothèque spirite, Allan Kardec a inclus le travail de M. Houat dans la liste des livres pour une bibliothèque spirite. (24, 25)

M. Houat a obtenu son diplôme de médecin après son arrivée à Paris, mais il n’a pas été possible d’identifier l’année de sa formation. Il a développé des études sur l’homéopathie et réalisé une publication en deux volumes sur le thème : Nouvelles données de matière médicale homéopathique et de toxicologie, 1866 et 1868. (26) En 1883, il a publié un livre de médecine générale : Des propriétés physiologiques et curatives du « culex pipiens », de l’ »hydrocotyle asiatica » et pathogénésie nouvelle de « Viola odorata ». (27) Comme Allan Kardec l’a mentionné dans la lettre, M. Houat s’est installé à Pau (commune du sud-ouest de la France) (27), apparemment fin 1867 ou début 1868 (1), où il mourut le 9 juillet 1883 (28).

Référence

(1) Kardec A. [Rascunho de carta para o senhor Houat – 18/01/1868]. Juiz de Fora: UFJF; 2020 [cited 2021 Feb 25]. Disponível em: http://omeka-wp.projetokardec.ufjf.br/items/show/59. Projeto Allan Kardec.Réunion island and department, France. https://www.britannica.com/place/Reunion

(2) Équipe Gallica. L’esclavage selon Louis-Timagène Houat (1844) [internet]. Paris; 2003. [Acesso em: 26 fev. 2021]. Disponível em: https://gallica.bnf.fr/blog/01012013/lesclavage-selon-louis-timagene-houat-1844?mode=desktop Louis Timagène Houat (1809-1880?) https://data.bnf.fr/fr/12135163/louis_timagene_houat/

(3) Editors of Encyclopaedia Britannica. Réunion island and department, France [internet]. [Acesso em: 26 fev. 2021]. Disponível em: https://www.britannica.com/place/Reunion

(4) A Jauze. Jean-Baptiste Lislet-Geoffroy, un destin exceptionnel [internet]. 2017. [Acesso em: 26 fev. 2021]. Disponível em: https://www.departement974.fr/sites-culturels/index.php/T%C3%A9l%C3%A9charger-document/429-Jean-Baptiste-Lislet-Geoffroy-1755-1836-scientifique.html

(5) Fikes R. Jean baptiste lislet-geoffroy (a.k.a. geoffroy l’islet, 1755-1836) [internet]. 2017. [Acesso em: 26 fev. 2021]. Disponível em: https://www.blackpast.org/global-african-history/lislet-geoffroy-jean-baptiste-k-geoffroy-l-islet-1755-1836/

(6) Clicanoo P. Liliane Houat: héritière du docteur noir. [internet]. 2019. [Acesso em: 26 fev. 2021]. Disponível em: https://www.clicanoo.re/Culture-Loisirs/Article/2019/12/03/Liliane-Houat-heritiere-du-docteur-noir_594471

(7) Barbaroux CO. De l’Application de l’amnistie du 8 mai 1837 aux condamnés de l’île Bourbon, et du mémoire de M. Houat, l’un des amnistiés [internet]. Paris: Imprimerie de J. G1utiot Et J.-b. Gros; 1838. 96 p. [Acesso em: 26 fev. 2021]. Disponível em: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k57856935/f5.item.texteImage#

(8) Bajot, Poirré. Annales maritimes et coloniales, recueil de lois et ordonnances royales […] [internet]. Paris; [Acesso em: 26 fev. 2021]. Disponível em: https://www.bibliorare.com/lot/294705/

(9) Équipe Gallica. Cyrille-Charles-Auguste Bissette (1795-1858) [internet]. [Acesso em: 26 fev. 2021]. Disponível em: https://data.bnf.fr/fr/12181394/cyrille-charles-auguste_bissette/

(10) Équipe Une Autre Histoire. Cyrille Bissette (1795-1858) [internet]. [Acesso em: 26 fev. 2021]. Disponível em: http://une-autre-histoire.org/cyrille-bissette-biographie/

(11) Triay P. 22 mai 1848: Cyrille Bissette, l’abolitionniste oublié de la Martinique [internet]. 2017. [Acesso em: 26 fev. 2021]. Disponível em: https://la1ere.francetvinfo.fr/22-mai-1848-cyrille-bissette-abolitionniste-oublie-martinique-154399.html

(12) Houat. L T. Revue des colonies: recueil mensuel de la politique, de l’administration, de la justice, de l’instruction et des mœurs coloniales par une société d’hommes de couleur. [internet].1836;3(9):117-120. [Acesso em: 21 fev. 2021]. Disponível em: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5458250d/f1.item.r=houat.langFR

(13) Des noms de Blancs. Colonies Françaises. Guadeloupe. Borbon. Revue des colonies: recueil mensuel de la politique, de l’administration, de la justice, de l’instruction et des mœurs coloniales par une société d’hommes de couleur. [internet].1836;3(5):185-224. [Acesso em: 21 fev. 2021]. Disponível em: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54582527?rk=128756;0

(14) Un procès politique a l’ile Bourbon. Revue des colonies: recueil mensuel de la politique, de l’administration, de la justice, de l’instruction et des mœurs coloniales par une société d’hommes de couleur. [internet].1837;3(9):353-92. [Acesso em: 21 fev. 2021]. Disponível em: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5458256w.r=houat.langFR

(15) Exposé des Faits du Procès-Bourbon. Revue des colonies: recueil mensuel de la politique, de l’administration, de la justice, de l’instruction et des mœurs coloniales par une société d’hommes de couleur. [internet].1837;3(10):393-432. [Acesso em: 21 fev. 2021]. Disponível em: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5458260s/f1.item.r=houat.langFR

(16) Affaire Houat. Courtes observations sur le réquisitoire de M. Le procureur-général. Revue des colonies: recueil mensuel de la politique, de l’administration, de la justice, de l’instruction et des mœurs coloniales par une société d’hommes de couleur. [internet]. 1837;3(11): 433-72. [Acesso em: 21 fev. 2021]. Disponível em: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54582616/f40.item.r=houat.langFR

(17) Affaire Houat. Dernier mot sur le réquisitione du ministère public. M. de Greslan, Substitut. Revue des colonies: recueil mensuel de la politique, de l’administration, de la justice, de l’instruction et des mœurs coloniales par une société d’hommes de couleur. [internet]. 1837;3(12): 473-519. [Acesso em: 21 fev. 2021]. Disponível em: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5458262m/f47.item.r=houat.langFR

(18) Houat L T. Un proscrit de l’île de Bourbon à Paris. [internet]. Paris: Imprimerie de Félix Malteste ET; 1838. [Acesso em: 26 fev. 2021]. Disponível em: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5544143n.r=houat.langFR

(19) Silva JC. Uma manifestação literária contra a escravidão: estudo da categoria espacial no romance Bug-Jargal de Victor Hugo. [internet]. Dissertação [Mestrado em Literatura] – Universidade de Brasília; 2014. [Acesso em: 21 fev. 2021]. Disponível em: https://repositorio.unb.br/handle/10482/17757

(20) Isaia AC. Espiritismo: Educação e Estado Laico. Revista Brasileira de História das Religiões. ANPUH. [internet].2017; 10(28): 63-80. [Acesso em: 26 fev. 2021]. Disponível em: http://dx.doi.org/10.4025/rbhranpuh.v10i28.36934

(21) Dias JRLD. Percursos da racionalização do sagrado no espiritismo: um conjunto de ideias presentes na literatura e na imprensa brasileira (1857-1915). Tese [Doutor em História] – PUCRS; 2011. [Acesso em: 26 fev. 2021]. Disponível em: https://repositorio.pucrs.br/dspace/bitstream/10923/3864/1/000434799-Texto%2BParcial-0.pdf

(22) Houat L T. Etudes et séances spirites: Morale – Philosophie – Médecine – Psychologie. [internet]. Paris: Dentu; 1866. [Acesso em: 21 fev. 2021]. Disponível em:https://books.google.com.br/books?id=iSVRAAAAcAAJ&printsec=frontcover&hl=pt-BR&source=gbs_ge_summary_r&cad=0#v=onepage&q&f=false

(23) Kardec A. Catálogo Racional das Obras para se Fundar uma Biblioteca Espírita. [internet]. Paris; 1869. Acesso em: 26 fev. 2021]. Disponível em: http://bvespirita.com/Catalogo%20Racional%20das%20Obras%20Para%20Se%20Fundar%20Uma%20Biblioteca%20Espirita%20(Allan%20Kardec).pdf

(24) Bastos CS. Coadjuvantes da codificação espírita – Coleção CSI. V1. [internet]. Acesso em: 26 fev. 2021]. Disponível em: https://www.allankardec.online/pdf/123

(25) Houat LT. Nouvelles données de matière médicale homoeopathique et de toxicologie ou des propriétés physiologiques et curatives d’un certain nombre de substances encore peu connues et peu étudiées en médecine. [internet]. Paris: J. B. Baillière Et Fils; 1866-1868. 2 vol. Acesso em: 26 fev. 2021]. Disponível em:
https://numelyo.bm-lyon.fr/f_view/BML:BML_00GOO0100137001101727662

(26) Houat LT. Des propriétés physiologiques et curatives du culex pipiens, de l’hydrocotyle asiatica et pathogénésie nouvelle de viola odorata. [internet]. Paris: J.-B. Baillière et fils; 1883. Acesso em: 26 fev. 2021]. Disponível em: https://archive.org/details/BIUSante_44750/mode/2up

(27) Editors of Encyclopaedia Britannica. Pau. France. [internet]. [Acesso em: 26 fev. 2021]. Disponível em: https://www.britannica.com/place/Pau

(28) Le actes de décès de Ville de Pau (1883-1893). p. 57. [internet]. [Acesso em: 02 mar. 2021]. Disponível em: http://earchives.le64.fr/archives-en-ligne/ark:/81221/r26474zn8m20ck/f57?context=ead::FRAD064003_IR0002_e0109699
Neste item gostaríamos de agradecer ao pesquisador Carlos Seth Bastos que conseguiu localizar a certidão de óbito do Sr. Houat que foi decisiva para demarcarmos com precisão a data do seu falecimento.

Référence

Almeida, Angélica A. S.; Barbosa, Débora P… Biographies : Louis Timagène Houa. Projet Allan Kardec, accès le 2 mars 2021, https://projetokardec.ufjf.br/fr/biografias/biographies-08