Biographies

Madame Foulon

Auteures: Angélica A. Silva de Almeida/Milena de Oliveira Cruz da Silva

Dans la lettre du 19 avril 1864, Mme Foulon remercie son amie Amélie Gabrielle Boudet (Madame Allan Kardec) de lui avoir envoyé le livre L’Évangile selon le spiritisme quatre jours après sa publication (15/04/1864), au moment où elle traversait des moments difficiles :

« (…) Dans la vie d’épreuves dont il plaît à Dieu de me charger, c’est la manne spirituelle, où je puiserai dans les moments de défaillance la force et le courage (…) ». Elle souligne aussi qu’elle se sent très fière de l’attention portée à elle par Madame Allan Kardec : « (…) cette affection que vous m’avez accordée et qui m’est si précieuse et me console dans mes douleurs ! »

Il y a de bons indices que Kardec et sa femme ont eu une grande estime pour Mme Foulon. Un exemple de ceci est que Kardec adresse une lettre à « un frère spirite » en 1863, demandant un traitement spirituel pour elle, démontrant l’inquiétude pour son état de santé et la relation d’amitié entre eux :

« (…) J’ai lu avec beaucoup d’intérêt les détails que vous me donnez sur les guérisons opérées par les conseils de vos Esprits protecteurs (…). Je voudrais bien mettre à contribution la complaisance de votre bon Esprit guérisseur. Une dame de mes amies, spirite comme on en voit peu, ayant supporté avec un courage inouï toutes les tribulations imaginables, est sur le point de perdre ; dans quelques mois on doit l’opérer de la cataracte. C’est Mme Foulon du Havre 88 rue de Paris. L’Esprit verrait-il un moyen de guérison ? » (1) C’est nous qui soulignons.

Madame Foulon (veuve de M. Foulon), dont le nom de jeune fille était Wollis, était une résidente du Havre (une ville portuaire de la région normande en France et l’un des plus grands ports commerciaux du pays) où elle se distingue comme une miniaturiste qualifiée, très estimée dans la société. (2)

Elle meurt le 3 février 1865 dans la ville d’Antibes (située au cœur de la Riviera Française – Côte d’Azur – entre Nice et Cannes) où elle est allée chercher un climat plus doux pour le rétablissement de sa santé. (3, 4)

Plusieurs journaux ont publié des notes sur la mort de la veuve Foulon. Le journal Le Siècle. Journal politique, littéraire et d’économie sociale, publia une note dans la section de nécrologie du 13 février 1865, qui fut reproduite par les journaux du Havre et d’Antibes (3). Le Journal Le Constitutionnel. Journal Politique, Littéraire, Universel a également publié dans la section de nécrologie universelle de 1865. (6) 

Allan Kardec reproduit également la note du Siècle dans la Revue Spirite de mars 1865, et tisse le commentaire suivant sur la veuve Foulon :

« Ayant personnellement et très intimement connu madame Foulon, nous sommes heureux de pouvoir compléter la juste mais trop courte notice ci-dessus. En cela, nous remplissons un devoir d’amitié, en même temps que c’est un hommage mérité rendu à des vertus ignorées, et un salutaire exemple pour tout le monde et pour les Spirites en particulier, qui y puiseront de précieux enseignements. (…) S’il est quelqu’un sur qui l’égoïsme n’avait aucune prise, c’était elle, sans doute ; jamais peut-être le sentiment de l’abnégation personnelle ne fut porté plus loin ; toujours prête à sacrifier son repos, sa santé, ses intérêts pour ceux à qui elle pouvait être utile, sa vie n’a été qu’une longue suite de dévouements. » (7)

Référence

(1) A Kardec. Brouillon d’une lettre à un frère spirite [internet]. [Accès le : 09 fév. 2021]. Disponible sur : http://omeka-wp.projetokardec.ufjf.br/items/show/63

(2) Une métropole maritime surprenante [internet]. [Accès le : 09 fév. 2021]. Disponible sur : https://www.lehavre.fr/ma-ville/une-metropole-maritime-etonnante

(3) Nécrologie. Le Siècle : Journal politique, littéraire et d’économie sociale. 1865; 30(02):1-4. N 10934. p. 2. [Accès le : 09 fév. 2021]. Disponible sur : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k7300907/f2.item.zoom

(4) Antibes Juan-les-Pins : la ville chère à Picasso [internet]. Antibes ; 2013. [Accès le : 09 fév. 2021]. Disponible sur : https://br.france.fr/pt/provenca/artigo/antibes-juan-pins-cidade-querida-por-picasso

(5) Nécrologie Générale de 1865. Le Pays :  Journal de L’Empire. 1865 ;17(02) :1-4. N 365. p. 2 [Accès le : 09 fév. 2021]. Disponible sur : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k4656949t/f3.item.r=%22foulon%20miniaturiste%22.zoom#

(6) Nécrologie Universelle de 1865. Le Constitutionnel : Journal Politique, Littéraire, Universel. 1866 ;51(01) :1-4. N 2 et 5. p. 3. [Accès le : 09 fév. 2021]. Disponible sur : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6741370/f3.item.r=foulon.zoom#

(7) Kardec A. Nécrologie. Mme Veuve Foulon. Revue Spirite – Journal d’Études Psychologiques. Août 1865. [Accès le : 09 fév. 2021]. Disponible sur :  https://kardecpedia.com/roteiro-de-estudos/899/revista-espirita-jornal-de-estudos-psicologicos-1865/7406/marco/necrologia/sra-viuva-foulon

Référence

Almeida, Angélica A. Silva; Silva, Milena de O. C, Biographies : Madame Foulon. Projet Allan Kardec, accès le 2 mars 2021, https://projetokardec.ufjf.br/fr/biografias/biographies-07