Biographies

Émile Sabò

Auteures: Angélica A. Silva de Almeida/Débora Penaqui Barbosa

Allan Kardec écrivit la lettre à M. Sabò le 10 février 1862. Par le sujet traité dans la lettre, nous concluons que M. Sabò a envoyé plusieurs communications médiumniques, obtenues dans la ville de Bordeaux, où il résidait, pour l’analyse de Kardec et la publication ultérieure dans ses œuvres.

Une hypothèse que nous pouvons soulever sur le sujet abordé dans cette lettre est que Kardec compilait ces communications pour les inclure dans le livre L’Évangile selon le spiritisme, été publié en 1864 (1). L’extrait suivant de la lettre est suggestif :

« (…) J’ignore, comme vous, le nombre des communications qu’il faudra pour former le volume, mais je crois que nous en avons suffisamment. Envoyez toujours ce que vous voudrez ; s’il y en a trop on n’en sera pas embarrassé ; d’ailleurs il y en aura certainement à supprimer, car il faut faire un choix. Quant aux retouches c’est moi qui m’en charge. Ce qui importe, selon moi, c’est que le nom de Bordeaux figure dans la collection ; rien ne s’opposera à ce que vous fassiez ensuite avec celles qui ne seront pas publiées, et avec les nouvelles, un petit recueil particulier conforme à votre projet. Il est inutile de copier celles qui ont paru dans la Revue, puisque nous les avons et qu’il n’y a qu’à les couper. Vous n’avez pas à vous inquiéter de celles que je compte mettre dans mon ouvrage particulier ; c’est un choix que je puis seul faire pour voir celles qui peuvent s’approprier au sujet (…). »

Notons que dans l’Évangile Selon le Spiritisme, nous avons identifié vingt-sept communications provenant de la ville de Bordeaux. De plus, Kardec fait l’éloge des médiums de la ville dans la Revue Spirite en 1861 : (2, 3)

« (…) Nous avons trouvé à Bordeaux de très nombreux et de très bons médiums de tous rangs, de tous sexes et de tous âges. Beaucoup écrivent avec une grande facilité, et obtiennent des communications d’une haute portée, ce dont les Esprits, du reste, nous avaient prévenu avant notre départ. On ne peut que les louer en outre de l’empressement avec lequel ils prêtent leur concours dans les réunions ; (…) »

Émile Sabò, dont le nom complet est Émile Antoine Sabò, est né le 17 janvier 1828 à Bastia, préfecture du département Français de Haute-Corse. Fils de Jacques Marie Sabò et Marie Augustine Franceschi, (4) il était d’une famille de marins (5). 

Sabò était employé de la Compagnie des Chemins de Fer du Midi (fondée en 1852 et exploitant les lignes du Sud-Ouest de la France). Il y a travaillé comme chef de la comptabilité pendant de nombreuses années. (4, 6)

Résident à Bordeaux, M. Sabó épouse Jeanne Felicia Cazemajour le 18 avril 1854. Avec elle, il eut deux enfants : Edgard Louis Frédéric Sabò, décédé l’année de sa naissance (1855), et Pierre Joseph Edgard Sabo (1856). (4, 5)

La première participation de M. Sabò au spiritisme a été par l’intermédiaire de sa belle-mère Marguerite Clémence Lajarriges (connue dans le spiritisme sous le nom de Mme Cazemajour) de Paris et de son épouse Jeanne. Sa belle-mère était membre et médium de la Société Parisienne des Études Spirites, et après la fondation de la Société spirite de Bordeaux en 1861, elle devint un médium de grande influence dans l’organisation. (4, 5, 7)

Après la mort de sa première épouse, il épouse sa sœur, Catherine Georgette Cecilia Cazemajour, le 24 décembre 1862, à Bordeaux. Avec elle, elle eut deux autres enfants : Jean Frédéric Hippolyte Sabo (1863-1899) et Pierre Alexandre Raoul Sabo (1867-1867). (4, 5)

En 1861, il fonde, avec d’autres collaborateurs, la Société Spirite de Bordeaux, en devenant le premier président. Allan Kardec était présent le jour de l’inauguration de la Société et a prononcé un discours lors de l’événement : (8, 9, 10)

« (…) n’est-ce pas un fait caractéristique que l’inauguration d’une société Spirite qui débute, comme la vôtre, par la réunion spontanée de près de 300 personnes, attirées, non par une vaine curiosité, mais par la conviction, et le seul désir de se grouper en un seul faisceau ? Oui, messieurs, ce fait est non seulement caractéristique, mais il est providentiel. »

Engagé dans l’avancée de la doctrine spirite dans la ville de Bordeaux, Sabò se consacre à l’écriture de lettres, d’articles et de nouvelles dans plusieurs périodiques. En 1863, il fonde la revue La Ruche Spirite Bordelaise – revue de l’enseignement des Esprits, (le premier périodique spirite de Bordeaux) avec J. Chapelot (pseudonyme littéraire de Jean Condat, inventeur, artiste et écrivain) et Bez. (8, 11, 12)

En octobre 1864, Sabò s’installe à Paris et devient secrétaire particulier d’Allan Kardec. Ce déménagement à Paris peut être lié à certains facteurs, notamment : le départ du secrétaire de Kardec de l’époque, M. d’Ambel, les désaccords au sein de la Société spiritiste Bordelaise et la façon dont le mouvement était mené dans la ville. Avec ce départ, ladite Société qui avait déjà subi un processus de déclin par des dissensions internes s’est vidée. L’un des points soulignés par Kardec pour les problèmes rencontrés par la Société serait sa taille et le grand nombre de partisans, générant divers conflits. Kardec avait conseillé à M. Sabò qu’il serait préférable d’avoir plusieurs petites sociétés plutôt que des grandes, ce qui pourrait permettre une plus grande union entre leurs participants. (5, 13)

Un fait curieux au sujet de la vie de M. Sabò est sa disparition à la fin de sa vie. Lorsque son fils Edgar a été appelé à servir dans l’armée, la documentation indique que M. Sabò avait disparu depuis 1871. En 1883, son fils Edgar se marie et le certificat de mariage stipule que son père avait disparu. Il en est de même lors du mariage de son frère Jean Frédéric en 1886. Sa disparition s’est produite pour des raisons inconnues. (4, 5). En raison de sa disparition, on ne connaît pas la date du décès, mais seulement que M. Sabò avait 43 ans à l’époque.

Référence

  1. Bastos C. S. Kardec, Allan. [Lettre à M. Sabò – 10/02/1862]. [Internet]. São José dos Campos : CSI: História do Espiritismo: Imagens e registros históricos do Espiritismo; 2020 Sept 6 [cité 2021 Fév. 09]. Facebook : www.facebook.com/HistoriaDoEspiritismo/posts/783587775738340
  2. Kardec A. L’Évangile selon le Spiritisme. Éditions LMSF.
  3. Kardec A. Le Spiritisme à Bordeaux. Revue Spirite – Journal d’Études Psychologiques. Novembre 1861.
  4. Antoine Sabo [internet]. [Accès le : 09 fév. 2021]. Disponible sur : https://gw.geneanet.org/gironde2?n=sabo&oc=&p=antoine
  5. Extrait d’une histoire familiale « D’ici et d’ailleurs » : Du côté de Charles Sabo [internet]. [Accès le : 09 fév. 2021]. Disponible sur : www.lattrapemots.fr/app/download/11187691949/D’ici+et+d’ailleurs.+Extraits.pdf?t=1473249944
  6. Archives Nationales du Monde du Travail. Archives de la Compagnie des chemins de fer du Midi [internet]. 2017. [Accès le : 09 fév. 2021]. Disponible sur : www.archivesnationales.culture.gouv.fr/camt/fr/egf/donnees_efg/78_AQ/78AQ_INV.pdf
  7. Bastos C. S. A verdadeira identidade de outros quatro principais médiuns utilizados por Kardec até 1865 [internet]. 2021. [Accès le : 09 fév. 2021]. Disponible sur : https://www.allankardec.online/uploads/pdf/162736685060101d9565a9c1.98070352.pdf
  8. Martins J. D., Barros S. M. d. Jean Baptiste Roustaing: Apóstolo do espiritismo [internet]. Rio de Janeiro: Casa de Recuperação e Benefícios Bezerra de Menezes; 2005. p. 24 [Accès le : 09 fév. 2021]. Disponible sur : http://bvespirita.com/Jean%20Baptiste%20Roustaing%20-%20Apostolo%20do%20Espiritismo%20(Jorge%20D.%20Martins%20e%20Stenio%20M.%20de%20Barros).pdf
  9. Kardec A. Banquet offert à M. Allan Kardec par les Spirites Bordelais. Revue Spirite – Journal d’Études Psychologiques. Novembre 1861.
  10. Malgras J. Les pionniers du spiritisme en France : Documents pour la formation d’un Livre d’or des sciences psychiques [internet]. Paris : Librairie Des Sciences Psychologiques ; 1906. p. 63. [Accès le : 09 fév. 2021]. Disponible sur : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k316839d/f14.item.r=sabo
  11. Malgras J. Les pionniers du spiritisme en France : Documents pour la formation d’un Livre d’or des sciences psychiques [internet]. Paris : Librairie Des Sciences Psychologiques ; 1906. p. 295. [Accès le : 09 fév. 2021]. Disponible sur : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k316839d/f14.item.r=sabo
  12. Martins J. D., Barros S. M. d. Jean Baptiste Roustaing: Apóstolo do espiritismo [internet]. Rio de Janeiro: Casa de Recuperação e Benefícios Bezerra de Menezes; 2005. p. 242-43 [Accès le : 09 fév. 2021]. Disponible sur : http://bvespirita.com/Jean%20Baptiste%20Roustaing%20-%20Apostolo%20do%20Espiritismo%20(Jorge%20D.%20Martins%20e%20Stenio%20M.%20de%20Barros).pdf
  13. Martins J. D., Barros S. M. d. Jean Baptiste Roustaing: Apóstolo do espiritismo [internet]. Rio de Janeiro: Casa de Recuperação e Benefícios Bezerra de Menezes; 2005. p. 24-5; 69-70 [Accès le : 09 fév. 2021]. Disponible sur : http://bvespirita.com/Jean%20Baptiste%20Roustaing%20-%20Apostolo%20do%20Espiritismo%20(Jorge%20D.%20Martins%20e%20Stenio%20M.%20de%20Barros).pdf

Référence

Almeida, Angélica A. Silva; Barbosa, Débora P., Biographies : Émile Sabò. Projet Allan Kardec, accès le 2 mars 2021, https://projetokardec.ufjf.br/fr/biografias/biographies-06/