Biographies

Francisco Antônio Pereira Rocha

Auteur: Angélica A. Silva de Almeida

La lettre écrite en 1860 par Allan Kardec au bahianais Francisco Antônio Pereira Rocha reflète l’insertion précoce du Spiritismedans la société bahianaise peu d’années après son apparition en France en 1857(1).

Dans la lettre, Pereira Rocha établit un contact avec Allan Kardec, démontrant son intérêt pour la traduction en portugais des livres Le Livre des Esprits et Instructions pratiques pour les manifestations spirites(ce dernier fut plus tard remplacé par Le Livre des Médiums). Cependant, il semble que ce travail n’ait pas été réalisé, parce que le premier Livre des Esprits qui a été publié en portugais, date de 1875 et a été traduit par Joaquim Carlos Travassos, de Rio de Janeiro (2). Dans nos recherches biographiques, nous n’avons trouvé aucune autre référence à son implication dans le spiritisme.

Francisco Antônio Pereira Rocha naquit à Salvador de Bahia entre 1815 et 1816 (nous n’avons pas trouvé l’année exacte de sa naissance) et mourut en 1878 à 62 ans. Il est diplômé d’une licence en droit de la Faculté d’Olinda en 1834, puis il commença à travailler à Salvador où il acquit une grande respectabilité dans le milieu juridique. En 1872, le journal A Reforma, de Rio de Janeiro, souligna qu’il était « le doyen des avocats de Bahia, un jurisconsulte remarquable pour ses connaissances et sa position respectable. » (3)

En 1852, Pereira Rocha reçut la permission du gouvernement de Bahia de créer une entreprise pour approvisionner la ville en eau potable canalisée. L’année suivante, la Compagnie des Eaux de Queimado fut inaugurée (4).

En 1860, il s’installa à Rio de Janeiro, ouvrant un cabinet d’avocats, restant environ deux ans dans cette ville. Plus tard, il s’installa à Porto Alegre et, en 1862, il fonda la Compagnie Hydraulique de Porto-Alegre pour approvisionner la ville de Porto Alegre en eau potable.

De retour à Bahia, Pereira Rocha obtint une concession pour exploiter le transport par machines à vapeur sur une période de quinze ans. Il fut responsable de l’importation du véhicule écossais Thomson Road Steamers, l’un des premiers véhicules automobiles au monde à utiliser des roues en caoutchouc (5)(6).

Références

(1) Fernandes, M. O. Luiz Olympio Telles de Menezes – Les Premiers moments de l’édition Kardécisteau Brésil. São Paulo : 1993. Dissertation (Maîtrise en Communication Sociale), Université de São Paulo – USP.
(2) Wantuil, Z. Grands spirites du Brésil. 3°éd. Rio de Janeiro: FEB, 1990.
(3) Francisco Antonio Pereira Rocha. Guide Géographique–Ville de Salvador, 2015.
(5) Parque e Fonte do Queimado. Guia Geográfico – Cidade do Salvador, s.d.
(6) Bacelar, Jonildo. História dos Thomson Road Steamers. GuideGéographique – Ville de Salvador, 2015. (5) The Thompson Road Steamer. Pacific Rural Press, Vol 1, n. 2, 14 Jan 1871.

Référence

Almeida, Angélica A. Silva. Biographies : Francisco Antônio Pereira Rocha. Projet Allan Kardec, accès le 21 septembre 2020, http://projetokardec.ufjf.br/biografia-01.